Fond de dodation Victoire
Objectif Transat Jacques Vabre 2019 avec le Groupe Lamotte et Module Création

Transat Jacques Vabre : départ dimanche !

Luke et Tanguy dans la dernière ligne droite !

TJV_Claire_LH

Bien arrivés et bien accueillis au Havre !


Après un convoyage sportif de seulement 31 heures dans des conditions météos toniques, le Class40 Lamotte-Module Création arrivait au port de plaisance du Havre mercredi. Il repartait en mer dès le lendemain pour une dernière journée de navigation partenaire avec les Transports Aubin. Des invités comblés par une mise en situation très concrète avec la présence de nos deux skippers et le passage des écluses en fin de journée pour entrer dans le Bassin Paul Vatine rejoindre les autres bateaux de la course. 
Le lendemain, c'était à notre partenaire Espace et Vie de venir encourager Luke et Tanguy ! Venus spécialement de Précigné, près du Mans, les 20 collaborateurs ont pu assister à une intervention riche et détaillée de nos skippers sur leur métier, le projet et les enjeux de la course. Ils ont ensuite puis profiter d'une visite guidée du Class40 en leur compagnie puis d'une visite du bassin en semi-rigide pour découvrir tous les bateaux de la course. La journée fut belle ! 

 

Le point sur la préparation, les objectifs et le binôme avec nos deux skippers 


Comment ça se prépare cette Transat Jacques Vabre ? 

Luke : - Ça se prépare plutôt pas mal. Déjà on est arrivé au Havre ! Il y a quelques jours après un convoyage un peu tonique. C'est ce qu'on voulait, on voulait tester le bateau une dernière fois avant d'aller affronter "braver l'Atlantique" comme ils disent. Là on est dans la semaine de préparation et pour l'instant tout va bien ! 

Tanguy : - En fait notre objectif avec Luke c'était d'arriver au Havre avec un bateau prêt et qu'on ait pas beaucoup besoin de bricoler. C'est le cas, donc la grosse préparation là cette semaine c'est de se reposer. Moi je sais que j'aime bien bricoler quelques heures sur le bateau donc je fiabilise un petit peu mais là, c'est surtout du repos dont on a besoin. 

Qu'est ce qu'il reste à faire ? 

Tanguy : - Qu'est ce qu'il reste à faire... Il n'y a rien de dramatique à faire. Tout va très bien. On a un petit souci sur le moteur mais qui va être réglé par des mécaniciens donc ça à la limite ça va être facile. Il nous reste les courses de frais, le plein de gazoil. Nos vêtements sont déjà à bord donc non, on est prêt là. Vraiment on va se reposer. Il reste les obligations, les briefings sécu, quelques visites du bateau aux partenaires, aux gens qui sont sur le village.

Luke : - Briefing, contrôle sécu, un peu d'analyse météo à faire. Après le bateau est plutôt bien préparé. Pour l'instant on est assez confiant, on a été plus à l'arrache sur des départs de courses (rires). 

C'est quoi l'objectif ? 

Luke : - Clairement l'objectif de notre duo à bord du Class40 Lamotte - Module Création sur la Transat Jacques Vabre, c'est de performer, on y va pour essayer de gagner et pour faire un podium. Après ça reste un sport mécanique et on est pas à l'abri de choses qui puissent arriver mais on a un bon bateau, un bon binôme, on est bien entrainé. 

Tanguy : - Oui, l'objectif c'est clairement de gagner. On a des bons atouts dans notre jeu, on a un bateau très polyvalent. On a pas le plus rapide mais il reste très polyvalent donc on peut quand même prétendre au moins au podium je pense. On a un bon équipage, avec Luke on s'entend très bien à terre et sur l'eau. On est très complémentaire. Après, on a jamais passé autant de temps en mer donc est-ce que ça va aussi bien marcher pendant 20 jours ? Moi je pense que oui, je pense que lui aussi. Donc voilà, on a pas peur de se dire qu'on vise la victoire. Après, on est plusieurs à viser la gagne et à avoir les mêmes atouts donc le match va être rude et ça va être passionnant.

Un petit mot sur vos principaux concurrents ? 

Luke : - Le plateau est très très relevé cette année. On a celui qui a gagné pas mal de courses cette saison Aïna avec Aymeric Chappellier et Pierre Leboucher, il y a Leyton avec Sam Goodschild et Fabien Delahaye. Il y a aussi deux nouveaux bateaux avec celui qui a plus eu le temps de s'entrainer, le Maxi Crédit Mutuel avec Ian Lipinksi et Adrien Hardy et les suisses (Valentin Gautier et Simon Koster) qui ont mis leur bateau à l'eau un peu plus tardivement mais je pense qu'ils ont vraiment du potentiel. Il y les deux Lift40 avec Louis Duc et Aurelien Ducroz sur Crosscall Chamonix Montblanc et Beijaflore avec William Mathelin Moroe et Marc Guillemot. Ça fait mal de prétendants à la victoire !

Tanguy, quelles sont les qualités de Luke en tant que marin ?

Tanguy : - Alors les qualités de Luke... déjà c'est une machine physique. Il est super grand, super fort,  hyper nerveux donc tous les efforts un peu brutaux qu'il faut faire rapidement, j'ai jamais vu quelqu'un aussi solide dans ce domaine là, c'est un énorme atout. Et puis c'est un bon marin, c'est un dur au mal, il n'a vraiment pas peur de se faire mal, d'être mouillé, de ne pas dormir. Il a le bon sens du bateau aussi. Il le connait bien, il sait vraiment bien le régler et ça je pense que c'est un vrai un atout sur cette course : Luke connait très bien son bateau. Il sait tout le temps le faire aller vite donc c'est super. Et enfin, c'est quelqu'un de super sympa ! 

Et Luke, quelles sont les qualités de Tanguy en tant que marin ?

Luke : - Alors les qualités de Tanguy en tant que marin. Alors déjà, il est super sympa ! Pour être un bon marin, on a pas besoin d'être sympa mais pour être un bon marin en double il faut être sympa. C'est une de personnes que je connais qui a le plus navigué cette année. Il a fait tout le circuit Figaro, puis navigué en Class40. Il a mis à l'eau son bateau tôt et il a beaucoup, beaucoup de jours de navigation. C'est quelqu'un qui ne lâche rien, qui est très dur au mal, qui marche bien dans la baston et qui arrive à rester concentré dans les coups un peu foireux. Et puis, il dit plein de bêtises, ça me fait bien rigoler !

Quelle est la force de votre binôme ? 

Luke : - La force de notre binôme c'est qu'on est deux marins solitaires, on navigue habituellement chacun de notre côté sur nos circuits respectifs, lui en Figaro, moi en Class40. On a fait beaucoup de Mini 6.50, chacun sur notre bateau, lui en série, moi en proto et on s'entend bien. Donc je pars du principe que deux solitaires qui s'entendent bien, normalement ça devrait fonctionner. Je respecte ses choix et sa façon de naviguer et lui aussi donc on va réussir à prendre des décisions ensemble. Après on est pas à l'abri de faire des bêtises mais je suis assez confiant.

Tanguy- La force de notre duo... j'ai l'impression que c'est en train de se faire parce qu'avec Luke on se connait bien, on est copain mais on a jamais passé autant de temps ensemble entre les entraînements, la préparation et... tu vois c'est un peu comme l'équipe de France en 98 quand ils ont gagné la Coupe du Monde, y a un peu une émulsion dans l'équipe qui se fait et là j'ai l'impression que cette semaine au Havre, même si on est pas tout le temps ensemble, on est pas dans le même logement, y a un duo qui est vraiment en train de prendre avec ce qu'on a vécu ensemble depuis trois mois en entrainement et sur le Tour de Bretagne à la Voile et là au Havre. Je pense que notre force, ça va être notre cohésion.

Un dernier petit mot ? 

Luke : - Je te tiens à remercier tous les partenaires du projet, on a une vingtaine de partenaires : le Groupe Lamotte, Module Création, Espace & Vie, Huchet BMW et  beaucoup d'autres. Un petit clin d'oeil aux Transports Aubin qui ont une agence ici au Havre, qui nous ont bien aidé cette semaine et avec qui on a fait la dernière sortie partenaire ! C'est quand même très sympa d'avoir autant de monde à passer sur le bateau, donc merci à tous ! 
Un petit clin d'oeil également au Fonds de Dotation Victoire pour qui l'on court. Victoire est une fondation pour les enfants polyhandicapés, leurs familles et leurs aidants donc n'hésitez pas à aller sur le site www.fonds-victoire.org pour faire un don et suivre ce qu'ils font en direct.

Actualités

Transat Jacques Vabre : récit d'un démâtage malheureux

08 novembre 2019

Voilà 10 jours que la Transat Jacques Vabre s'est arrêtée brutalement et bien trop vite pour Luke Berry et son co-skipper Tanguy...

Démâtage du Class40 Lamotte - Module Création sur la Transat Jacques Vabre

28 octobre 2019

À 7h50 ce matin, alors qu'ils menaient la flotte des Class40, Luke Berry et Tanguy Le Turquais ont joint la direction de course...

Luke et Tanguy, en route vers le Brésil !

27 octobre 2019

Top départ de la Transat Jacques Vabre cet après-midi à 13h15 pour le Class40 Lamotte - Module Création ! À 9h55 précisément,...

Nos Actualités

Les partenaires - Merci à vous