Fond de dodation Victoire
Objectif Route du Rhum 2018 avec le Groupe Lamotte et Module Création

Luke Berry et Lamotte - Module Création, 6èmes de la Route du Rhum !

Une course épique, qui force à l'apprentissage

Arrivée Route du Rhum
Arrrivée au ponton du Mémorial Acte ©LB Sailing

 

Hier à 15h21 heure locale, le skipper du Class 40 Lamotte - Module Création franchissait la ligne d'arrivée de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe après 17 jours 6 heures, 51 minutes et 30 secondes de course. Arrivé en 6ème position des Class40, Luke Berry nous aura offert une traversée épique, rencontrant des conditions météos extrêmement difficiles, plusieurs problèmes techniques qu'il a toujours maîtrisés et se livrant à un match sans relâche avec Kito de Pavant et Arthur le Vaillant presque jusqu'au bout ! Retour sur cette magnifique course et sur les impressions de notre champion. 

 

 

Arrivée Luke Berry from luke berry on Vimeo.

En tête les 24 premières heures

Il y a maintenant plus de deux semaines, le 4 novembre dernier à Saint-Malo, Luke Berry et le Class 40 Lamotte Module Création prenaient le départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, la course mythique que toute l'équipe et le skipper préparaient avec engouement et minutieusement depuis près de 8 mois. 

Après un départ prudent ce jour-là  Luke Berry s'est très vite imposé en remontant la flotte des Class40 bateau par bateau, se retrouvant en tête de ligne au Cap Frehel avant de s'élancer vraiment au large où bateaux suiveurs, amis, partenaires et proches venus l'encourager le laissaient s'éloigner pleins de fierté et d'émotions ! 

Preuve de ce magnifique début de course, Luke gagne le Trophée Britanny Ferries des 24 heures dans sa catégorie, leader de la flotte au bout de 24 heures de course. 

Yohann Richomme prend ensuite la tête et ne la lâchera plus jusqu'à la fin. De son côté Luke s'apprête à faire face aux nombreuses dépressions attendues dans le Golfe de Gascogne et après. Ce début de course, il le savait allait être extrêmement rude tant pour les bateaux que pour les marins.

 

Les dépressions de la 1ère semaine et les 1ers soucis techniques

Dès la seconde nuit de course, les conditions de navigation se corsent pour les concurrents de la Route du Rhum. Une partie de la flotte décide de s'abriter au large de la Bretagne, de l'Espagne ou du Portugal, tandis que Luke et les plus tenaces décident de faire le dos rond et d'affronter les trois dépressions annoncées dans le Golfe de Gascogne. Le mercredi 7 novembre, le skipper Lamotte - Module Création découvre une faiblesse sur l'un des haubans supérieurs de son mât. Techniquement, le D2 bâbord est mou. Luke faisant route depuis quelques jours tribord amure, il se rend compte lorsqu'il essaye de changer de bord,  qu'il ne peut plus naviguer bâbord amure sans risque. En effet le D2 se balade et il faut monter au mât pour aller resserrer la pièce, cascade que notre skipper ne peut entreprendre tout de suite au vu des conditions de mer dantesques qu'il rencontre. Il lève le pied afin de ne pas risquer un démâtage ou autre avarie.

J'ai vraiment beaucoup appris sur cette course, que ce soit naviguer dans du gros temps, préserver le bateau. Je n'avais jamais navigué avec 3 ris et un tourmentin. Je n'avais jamais pris 55 noeuds et pas loin de 7 mètres de creux. Ça passe, franchement ça passe (rires) mais c'est très inconfortable. Je sais qu'il y a quelques bateaux qui ne sont pas sortis indemnes. Forcément on pense à eux. Je pense aux copains qui ont perdu des mâts, cassé les bateaux. Ça fait toujours mal au coeur de voir qu'il y a des copains qui abandonnent.

 

Les Alizés et la formation du quatuor !

Ce n'est que trois jours plus tard que notre skipper peut entreprendre la réparation, mettre le clignotant à droite et enfin se livrer à une bataille sans merci avec le groupe de 7 Class 40 ayant réussi à sortir des fronts entiers. Peu à peu le groupe récupère les Alizés et envoi sa voile d'avant. Pour Luke, la glissade sous grand spi aura duré moins de 20 heures... la voile se déchirant sur plusieurs endroits après un "vrac", il perd sa 5ème place. S'en suivent donc des heures et des heures de raccommodage, de couture, de travail pour pouvoir récupérer cette voile si précieuse. Mais rien n'y fait, après plusieurs tentatives, Luke devra continuer la course avec son seul spi Médium.

Félicitations aux concurrents de devant. Je pense qu'ils ont très très bien navigué. Tout la monde a eu ses soucis, j'ai cru comprendre que Kito avait eu un problème de grand spi aussi. Le mien, je l'ai utilisé une vingtaine d'heures et il a éclaté. j'ai essayé de faire de la couture et du scotchage mais ça a fini par chaluter. Pour moi le gros bémol de cette course c'est de ne pas avoir pu attaquer sous spi et d'avoir été limité en puissance quand le vent faiblissait. Je suis plutôt du genre à attaquer, et là je n'avais plus les moyens d'être à 100% de mes moyens malheureusement.

 

Un finish haletant avec une 6ème place à la clé 

Parmi les concurrents, chacun à son lot d'ennuis et au fur et à mesure de la traversée, les écarts se creusent et des "courses dans la course" nous rendent "accros à la carto". Luke Berry, Kito de Pavant - Made in Midi, Arthur le Vaillant - Leyton et Antoine Carpentier - Custopol se tirent la bourre et ne lâchent rien. On cherche la meilleure trajectoire, on choisit des options, on prend des risques pour pouvoir se démarquer de ses camarades et prendre le lead. À l'arrivée à la Tête à l'Anglais, nord de la Guadeloupe, Luke Berry qui tient sa 6ème place depuis plusieurs jours se démène et chipe la 5ème place à Kito de Pavant. 

Cela ne durera malheureusement qu'un temps car un dernier souci et quelques passage de "molle" (zone sans vent) attendent notre skipper. La drisse de spi reste coincée en haut du mât et la voile ne veut plus descendre. Luke ne peut terminer le parcours venté correctement au près et doit effectuer une dernière ascension au mât pour libérer le spi. Cela se fait par 30 noeuds, vent arrière, dans une mer bien formée, expliquant sa trajectoire particulière sur la fin de la course. Voir la vidéo.

Le comité d'accueil apparait, on reconnait des visages connus : ça y est il arrive ! La ligne d'arrivée est proche et il faut profiter des derniers bord de cette expérience unique, de ce rêve devenu réalité. Dans quelques minutes, Luke terminera sixième de la Route du Rhum et posera enfin le pied à terre, heureux, grandi et fier de ce qu'il vient d'accomplir ! 

 

C'était une super course dans les Alizés, à tricoter avec les grosses bascules, avec les grains. Le vent passait de 20 noeuds à 35. Il prenait 30 degrés d'un côté. Je passais mon temps à en enlever et remettre les ris. Le seul avantage que j'avais à ne plus avoir de grand spi c'est que je n'avais plus ce choix là à faire. je restais sous médium.  Je pense que j'ai beaucoup appris et encore beaucoup de choses à apprendre, car ce que je vois, c'est qu'autour de moi, il y a du niveau.

 

Un grand merci à tous ceux qui sont venus sur l'eau, à la famille qui est venue à ma rencontre au sud de l'île. J'étais encore en haut de mon mât en train d'essayer de descendre mon spi. Merci aux partenaires également d'être si nombreux à l'arrivée. Vous êtes au top ! 

 

AUDIO 

Pour écouter les impressions de Luke Berry à l'arrivée au ponton de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, c'est ici : audio arrivée Luke

 

Le classement de la Route du Rhum 2018 

1/ Yohann Richomme - Veedol AIC - 16 jours 3 heures et 22 minutes

2/ Aymeric Chapelier - Aïna Enfance et Avenir - 16 jours 11 heures et 16 minutes

3/ Phil Sharp) - Imerys Clean Energy - 16 jours 13 heures et 1 minute

4/ Arthur Le Vaillant - Leyton - 17 jours 3 heures et 55 minutes

5/ Kito de Pavant - Made in Midi - 17 jours 4 heures et 49 minutes

6/ Luke Berry - Lamotte - Module Création - 17 jours 6 heures et 51 minutes

7/ Antoine Carpentier - Custopol -  18 jours 0 heures et 11 minutes

Documents

Actualités

Message du bord - Jour 17

20 novembre 2018

Ce soir, ce sera la dernière nuit en mer de notre skipper favori que l'on devrait voir apparaître à la Tête à l'Anglais, pointe...

Message du bord - Jour 16

19 novembre 2018

Petite vidéo du bord envoyée par notre champion aujourd'hui : la #PositiveAttitude est toujours là ... le soleil des îles un peu moins !

Message du bord - Jour 15

18 novembre 2018

Alors qu'il se rapproche doucement des Antilles, Luke Berry a la pêche et on adore ses petites vidéos du bord !

Nos Actualités

Les partenaires - Merci à vous