top of page
  • Photo du rédacteurLuke Berry

Act 1 des Ocean Fifty Series à Saint-Malo

Une reprise rassurante pour Luke Berry et son équipage


Dimanche 26 mai, à Saint-Malo, Luke Berry et ses équipiers ont terminé à la sixième place de l’Act 1 des Ocean Fifty Series, sur neuf concurrents au départ. Mais l’essentiel était ailleurs : il s’agissait avant tout de reprendre ses marques et de gagner en confiance après la reconstruction du trimaran Le Rire Médecin-Lamotte. De ce point de vue, l’ouverture de la saison 2024 est une réussite. Prochain rendez-vous à Pornichet, pour l’Act 2, du 19 au 23 juin.


L’Ocean Fifty Le Rire Médecin-Lamotte a retrouvé la compétition, enfin. Après quatre mois d’un chantier de reconstruction très exigeant, l’équipe de Luke Berry était impatiente de retrouver l’adrénaline des régates. Avec neuf bateaux engagés pour cet Act 1, le match a bien été au rendez-vous durant quatre jours, avec un mix de courses « inshore » et de parcours côtiers. Au final, Luke Berry, Antoine Joubert, Pierre Quiroga, Jean-Baptiste Daramy et Grégoire Potot ont décroché la sixième place au classement général.




"Pas de miracle mais quelques très belles manches"


« Nous n’avons pas fait de miracles en termes de performances mais je retiens quelques très belles manches, notamment sur les parcours côtiers où nous avons su naviguer dans le peloton de tête, résume Luke Berry. Nous sommes bien à l’aise au portant, et un peu moins au près. Nous avons une bonne marge de progression, notamment sur les départs. Il faut qu’on passe d’un mode chantier à un mode navigation, nous sommes en plein dans cette transition. » 


Les cinq premiers bateaux au classement ont tous été mis à l’eau entre 2017 et 2023, tandis que celui de Luke a été lancé en 2009. Si les différences de générations peuvent se gommer sur des courses au large (comme la Transat Jacques Vabre ou la Route du Rhum), cela devient plus compliqué sur des régates bien plus courtes, comme cela était le cas à Saint-Malo.  

 

« Très contents de la remise en route du bateau »


Quoi qu’il en soit, l’objectif de reprendre confiance dans le bateau a été pleinement atteint. « Nous avons navigué avec prudence, ce n’est pas rien de prendre des départs avec neuf Ocean Fifty, souligne Luke. Nous sommes très contents de la remise en route du bateau, il n’y a pas de mauvaise surprise. Les réparations ont l’air bonnes et n’ont pas d’impact sur le comportement et les performances de notre trimaran. On ne va pas tirer de conclusions hâtives car les conditions ont été plutôt légères. Nous devons désormais naviguer dans de la mer formée pour confirmer tout cela. » L’équipe va désormais enchaîner des sorties partenaires, avant de se projeter sur l’Act 2 des Ocean Fifty Series, du 19 au 23 juin à Pornichet.




7 vues

Comments


bottom of page