Rire medecin
Objectif Transat Jacques Vabre 2021 avec le Groupe Lamotte et Module Création

Une très belle 2e place sur la Normandy Channel Race

pour Luke Berry et Achille Nebout

NCR_2021_210604NCR_1JML8220bd-1536x1024

Vendredi dernier le 4 juin 2021, le duo Luke Berry et Achille Nebout, skippers du class40 Lamotte Module Création, ont passé la ligne d’arrivée de la Normandy Channel Race à 10 heures, 51 minutes et 57 secondes, se plaçant à une très belle deuxième place !

Comme à son habitude la Normandy Channel Race a livré nos skippers à diverses situations entre les vents changeants, les courants et un haut niveau de régate. 

Après un beau départ, Luke et Achille passent la bouée de dégagement en 4ème position. Il s'ensuit une course de vitesse jusqu’à l'île de Whight en passant par les îles de Saint-Marcouf. 

“Nous sommes très contents de cette première partie de course. Nous savions que ça allait être dure en vitesse pure à ces allures (vent de travers) face aux nouveaux bateaux. Mais les optimisations réalisées cet hiver ont porté leurs fruits”. Nous dit Luke.

Ils arrivent en 5ème position le long des côtes Anglaises, et là c’est un peu le regroupement général de la flotte car ça revient fort aussi par derrière. Luke et Achille s’engagent dans une première bataille d'empannage jusqu’à la l’extrémité sud-ouest de l’Angleterre en jouant avec les bascules de vent, les zones tampons, les devents sur les pointes et les courants.
 

“Sur cette partie de course au portant nous savions que notre bateau pouvait aller vite et surtout aller au bon endroit grâce à mon super tacticien Achille ;-).”

La course se poursuit en mer Celtique pour le duo du Class40 Lamotte Module Création qui enroule le phare de Tuskar Rock en milieu d’après midi du 2ème jour. Les petits ennuis commencent à l'approche des côtes irlandaises avec l’accrochage d’un premier casier de pêche, que Luke s’empresse de le retirer en plongeant à toute vitesse pour ne pas perdre de place au classement. Aussitôt remonté à bord, un deuxième casier vient se bloquer dans la quille du bateau obligeant Luke à replonger de nouveau, mais le bout de celui-ci s’entaille littéralement dans le voile de quille. 

“J’ai réussi à enlever une partie du casier. Mais le bateau ne partait toujours pas. Je suis donc retourné tout en bas à 3 mètres de profondeur et le bout du casier était entaillé de 10 cm dans le voile de quille.”

Après plusieurs minutes de travail acharné en apnée dans de l’eau à 12 degrés et bien évidemment sans combinaison... Luke réussit à se débarrasser de ce deuxième casier ! Cette mésaventure ne déstabilise pas l’équipe qui relance le bateau à pleine vitesse mettant le cap vers l’emblématique Fastnet !
 

Au petit matin du 3ème jour de course, Luke et Achille arrivent au Fastnet sous un vent portant et une fine pluie irlandaise. Qu’à cela ne tienne, ils y sont et toujours en 4ème position à quelques milles des trois premiers. Il ne faut pas relâcher l’attention à bord car l’équipage des Suisses de “Banque du Léman” est juste derrière. 

Après le passage de ce fameux phare, le class40 s’engage dans une course de vitesse en direction de la manche avec malgré tout le passage d’une dépression orageuse qui leur barre la route. 

“C’est toujours délicat la gestion de ces phénomènes météorologiques. Dans ce cas présent le vent allait basculer de nord-est à sud-ouest en l’espace de quelques heures donc le placement du bateau par rapport au centre dépressionnaire et aux concurrents était très important.”
 

Pour la première fois en 12 ans, la flotte de class40 allait effectuer le parcours en entier, et donc les faire passer par l'île de Guernesey (sur les autres éditions de la Normandy Channel Race, le parcours était raccourci sans passer autour des îles Anglo Normandes).

A l'approche de l'île, le vent est complètement tombé. Les trois premiers sont passés mais les class40 Lamotte Module Création et La Banque du Leman restent “plantés” à la pointe sud-ouest de l'Île avec un courant qui n’allait pas tarder à se renverser et menaçait de les emporter du mauvais côté de l’Ile.

“Sur le moment, on pestait pas mal sur cette île car on se voyait sortir et mettre l’ancre pour ne pas reculer. Finalement, elle nous a bien aidée car quand un petit souffle est revenu on a retrouvé les deux bateaux de devant arrêtés à leur tour de l’autre côté de l'île"
 
Une fois Guernesey péniblement contournée c’était un nouveau challenge à affronter : les fameux courants du Raz Blanchard !  
 

"Heureusement les coefficients de marées ne sont pas très importants mais on parle quand même de 4-5 noeuds de courant de face. La solution est d’aller s’abriter du courant sous l'île d'Aurigny en rasant les cailloux. Mais, sous l'île, il n’y a plus de vent. Ce fut donc un moment très très tendu car nous savions que cela peut réserver de très mauvaises surprises si ça se passe mal.”

Au Raz Blanchard, on assiste à un réel redémarrage de la course pour les 5 premiers. Trois petits milles nautiques séparent le 2ème au 5ème. Luke et Achille sont toujours en 4ème place, bien décidés à ne pas se laisser faire. Ils vont attaquer toute la nuit et au petit matin pour accéder au podium.
 

"C'était la dernière ligne droite. On avait déjà 5 nuits très courtes dans les pattes et la dernière fut pratiquement blanche. On savait qu’il y avait des coups à jouer. Mais nos concurrents aussi… On a dû faire environ 20 empannages entre le Raz Blanchard et la ligne d’arrivée. Nous sommes sur de gros bateaux, en double avec un spi qui fait 200m2 à faire passer à chaque fois. Un truc de fou. On a rien lâché, Achille a été très très bon. Il fallait saisir chaque bascule de vent. Ça s'est joué à la toute fin. On se retrouvait au contact avec un ou deux bateaux à chaque croisement. Le soulagement, une fois la ligne passée fut énorme!!”

Cette dernière partie se révèle excellente pour nos skippers, puisqu’ils passent la ligne en seconde position une heure après les premiers concurrents: Axel Trehin et Frédéric Denis à bord de “Project Rescue Océan” et quelques minutes seulement devant les trois autres concurrents, le class40 Redman skippé par Antoine Carpentier et Pablo Santurde del Arco et Crédit Mutuel skippé par Ian Lipinski et Gwénolé Gahinet et Banque du Leman.

Un finish haletant !


 
Actualités

Récit de bord Transat Jacques Vabre - Jour 15

22 novembre 2021

Le Class40 Lamotte - Module Création file dans les alizés. Depuis le virage à droite vers la Martinique notre duo a retrouvé une...

Nos Actualités

Les partenaires - Merci à vous