Rire medecin
Objectif Transat Jacques Vabre 2021 avec le Groupe Lamotte et Module Création

Une 5e place sur la course Les Sables Horta

Départ - Dimanche 27 juin

Le class40 Lamotte Module Création a pris un départ un peu mitigé dans 13/14 nœuds de vent mais a réussi à remonter la flotte sur le parcours côtier proposé par la course. S'ensuit un bel envoi de Spi pour aller chercher la deuxième bouée mouillée devant l’entrée du chenal des Sables d’Olonne. Après le passage de cette seconde, une partie du Spi tombe à l’eau et le déchire. Notre duo se dépêche de le remonter à bord et reprend le cap vers la dernière bouée du parcours côtier, qu’ils passent dans le peloton tête. Cap au large!
Prochaine bouée à virer Horta à 1 200 milles.

Jour 1 - Lundi 28 juin

Une première nuit en mer compliquée avec une dépression orageuse plantée au milieu du golfe de Gascogne offrant aux équipages des zones de molles et des zones corsées. Luke et Jean-Baptiste tricotent dans ces zones pour avancer. Deux options se dessinent, une au nord et l'autre au sud, notre duo prend l’option nord. 

Au petit matin, Luke nous informe: “La nuit a été effectivement compliquée mais le moral est bon. La route est encore longue. Nous avons bien fait sécher le Spi pour pouvoir commencer à le réparer dès aujourd’hui.”

Les fichiers météo annoncent que la flotte touchera en fin d’après-midi un flux de nord/ouest leurs permettant de reprendre une route plus directe. Il faut donc patienter et avancer doucement. L’air rentre comme prévu, et le class40 retrouve des vitesses plus soutenues.

Jour 2 - Mardi 29 juin  

Après une première journée à tricoter dans les zones de vent faible, cette deuxième nuit s’est révélée plus tonique et humide avec un flux de nord-ouest soufflant entre 15 et 25 nœuds , le tout accompagné d’une mer formée et chaotique. 

Notre duo se bat pour prendre des places au classement, et au petit matin Luke et Jean-Baptiste sont en 3e position. A 15 milles des deux premiers : Axel Trehin et Fredéric Denis sur Project Rescue Ocean et Redman skippé par Antoine Carpentier et Mikaël Mergui.  

"La réparation du Spi avance bien, les affaires sèchent sur le pont après cette nuit très humide et nous tâchons de nous reposer. On prend notre rythme." Nous informe Luke.

Jour 3 - Mercredi 30 juin 

Pas simple cette route pour aller à Horta! La journée d'hier et le début de cette nuit ont été plutôt agréables et on s'est bien reposé. Par contre arrêt buffet au petit matin avec une grosse zone de molle... On a malheureusement perdu beaucoup de terrain par rapport aux copains. Mais cette zone de transition est loin d'être terminée…

Luke et Jean-Baptiste profitent de cette zone de molle pour effectuer des petites réparations: problèmes informatiques, électroniques, matelotage et bien sûr terminer le Spi qui est presque fini.

Maintenant reste à savoir si on va en avoir besoin un jour et surtout si la réparation va tenir... Mais on est confiant!! Nous informe Luke.

L'ambiance est au top, le couple s'entend à merveille ;-) En tout cas la vie s'annonce penchée dans le bateau jusqu'à Horta. Une fois cette transition compliquée à passer, ça va être du reaching puis du près, du près, du près...

Jour 4 - Jeudi 1e juillet 

En ce quatrième jour de course, le vent est là ! 

Toujours au contact des premiers, notre duo prend son rythme et se réjouit de retrouver du vent. C'est aussi l'occasion, lors du quart de Luke,  de croiser des plaisanciers de retour des Açores. Ce qui a quelque peu effrayé Jean-Baptiste qui se demandait avec qui Luke parlait! (regardez la vidéo) 

Mail du bord: 
On est en mode dragster au reaching sous Gennak depuis cette nuit. Aujourd'hui ça va être un peu une course de vitesse et malheureusement face aux nouveaux, on ne peut pas y faire grand chose...
Finalement la molle d'hier a été bien utile pour nous afin de réparer pas mal de petits problèmes informatiques, électroniques et bien sûr finir ce Spi.

Le vent va continuer de se renforcer avec le passage d'un bon front aujourd'hui. Puis après du près jusqu'aux Açores!
 
Jour 5 : Vendredi 2 juillet 

Un bateau au près dans 25-30 noeuds et quelques soucis techniques à bord du Class40 en cette cinquième journée de course. Dans la nuit du jeudi au vendredi, le bout de descente de safran se casse après un virement de bord. Nécessitant pour Luke et Jean-Baptiste d'effectuer un nouveau virement pour effectuer une réparation. 


Mail du bord de Jean-Baptiste: 

"Nuit un peu compliquée à bord avec la rupture du bout de descente de safran en sortie de virement. Résultat, nouveau virement pour pouvoir réparer. Luke a réparé ça en 2-2 malgré les vagues qui nous rincaient... Tout ça dans 25-30 nœuds au près... On ajoute à ça un problème de butée de latte dans la Grand Voile, on a navigué sous 3 ris une bonne partie de la soirée, le temps de faire de la couture et de la colle pour renforcer cette butée de latte. Le vent s'est bien calmé ce matin, encore 2 jours de près avant Horta. Cette année les Açores se font désirées...Vivement le retour vers les Sables avec du portant!!!!
JB et Luke qui préparent des nouveaux bouts de descente de safran au cas où...
"

 

Jour 6 - Samedi 3 juillet

Luke et Jean-Baptiste continuent d'avoir du vent... Ils remontent vers les Açores toujours au près. Le duo s'est reposé et commence à s'habituer à vivre penché...

Mail du bord: 
"Tout va bien à bord. RAS sur les dernières 24h. On se prépare pour la dernière grosse journée de près avec une 3e dépression et un énième front à passer. Ensuite on devrait voir les îles demain avant le retour." 

Jour 7 - dimanche 4 juillet

Terre en vue, dans la matinée de ce dimanche 4 juillet, Luke et Jean-Baptiste voient les îles des Açores, et passent la bouée devant Horta à 18h de cette même journée. Après cette première semaine de course avec des zones de molle puis du près, on imagine qu'ils sont bien contents de voir Horta !  

"On a bien bossé sur les réglages toute la nuit avec ce vent hyper instable et les suisses juste à côté, ça motive.."

Luke profite du fait que le bateau soit droit et qu'il y ait moins de vent pour faire une ascension au mat: "On va profiter d'être sous Horta pour monter dans le mat: l’aérien de spare (secours) se balade en tête de mât depuis hier et vérifier les lattes de corne. (Les lattes de corne sont situées tout en haut de la Grand Voile.) Hâte d'être au portant et sur la route qui nous rapprochera de la maison."

Jour 8 - lundi 5 juillet

 

La bouée d’Horta est virée maintenant retour à la maison au portant!

Après 7 jours de prés, à vivre penché, et le bateau qui tape dans les vagues. On comprend que Luke et Jean-Baptiste soient contents de remettre le cap vers les Sables d'Olonne. Le moral est bon à bord du class40 Lamotte Module Création et la perspective de rentrer à la maison et qui plus au portant les enchantent. Encore 1000 milles à parcourir. 

 Des nouvelles du bord: 

"Très heureux d'avoir passé la bouée d'Horta hier après-midi. Sympa de croiser Armando sur l'eau. Après le passage de la bouée, ça s'est vite enchaîné, ascension de Luke dans le mât pour fixer l'aérien de spare (secours), puis envoi du Spi médium... 

D'apercevoir Horta m'a rappelé les bons souvenirs de la très belle escale de 2019. Il va falloir y retourner en croisière dans ce bel archipel. 

Côté course, tout va bien, après le passage de front cette nuit, on a rangé le Spi médium pour le Gennak de capelage. Hourra! On vit de nouveau penché, mais ça va vite et en route directe sur les Sables... Les milles défilent, c'est top.

Un peu inquiet de la molle à l'arrivée, on espère que les fichiers vont changer dans le bon sens pour la fin de semaine."

 

Jour 9 - mardi 6 juillet

En ce neuvième jour de course, l’ambiance à bord du Class40 Lamotte Module Création est… humide mais rapide ! Nous vous laissons apprécier cette photo assez parlante illustrant bien les conditions que Luke et JB affrontent à bord.

Mail du bord: 
Il y a 2 ans j'avais été hyper étonné par le froid... pour une course d'été, ça caille toujours autant!!!! On est habillé comme en hiver... et vous imaginez l'humidité..."

Notre duo de skippers continue d’appuyer sur la pédale pour rester dans le jeu, mais comme nous le signale Luke : “On s’est fait malheureusement mais naturellement doublé par les suisses (Banque du Léman). Pourtant on est à fond et on fait tout pour essayer de les tenir: Gennack, Trinquette, Grand Voile haute dans 20-25 nœuds au travers.” 

Même si on les savait rapides, on est impressionné par la vitesse des scows au reaching

Actualités

Luke Berry embarque Achille Nebout pour la Transat Jacques Vabre 2021

25 septembre 2021

La course phare de la saison 2021 est la Transat Jacques Vabre, et il est grand temps de dévoiler le nom du co-skipper de Luke Berry...

Une 3e place pour Luke Berry et Ronan Floch sur la 40 Malouine Lamotte

15 septembre 2021

Des résultats motivants qui montrent bien que la régularité est payante à quelques semaines du départ de la Transat Jacques Vabre.

J-3 avant la course les Sables - Horta

05 juillet 2021

Luke et son équipe sont arrivés aux Sables d'Olonne mardi après-midi pour le départ des Sables-Horta. La seconde course de la saison,...

Nos Actualités

Les partenaires - Merci à vous